Sur le plateau d’Aurières entre la chaine des Puys et les contreforts du Sancy, nous avons visité la ferme de Frédéric et Olivier, une histoire familiale qui remonte aux grands-parents.

« L’amour des brebis et l’envie de contribuer à préserver la race, faire le choix de la qualité dans le respect des traditions »

Le ferme est immense. Frédéric et Olivier élèvent en grande partie des brebis de race Lacaune originaires de l’Aveyron qui offrent un lait crémeux et riche en saveurs. A la bergerie, tout est propre et organisé pour la qualité de vie des brebis. Pas une mouche mais des canards ? On nous explique que les canards mangent les larves des mouches. Tout respire dans cette ferme la passion du métier et le bien-être du troupeau. Un souci de la nature qu’ils expliquent par « L’amour des brebis et l’envie de contribuer à préserver la race, faire le choix de la qualité dans le respect des traditions ».

La fromagerie a à peu près 4 ans, les règles d’hygiène sont à l’image de la ferme. Nous nous sommes renseignées sur la fabrication des produits, et sur l’histoire du nom donné à chacun.

La ferme propose des produits de qualité qui, dans moins de 2 ans, auront acquis le label Bio :

  • Le Saint- Anne, patronne d’Aurières : brique à pate ferme,
  • Le Baladou, en référence au puy tout proche : brique molle,
  • L’ouaille, en vieux patois signifie brebis : rond à pate ferme,
  • Mais aussi, le berger, le palais, les yaourts, le fromage blanc.
Votre panier
Il n'y a pas d'articles dans le panier !